Sur le Chemin de l'Initiation

Toute la religiosité libre qui se développera à l'avenir dans l'humanité reposera sur le fait que l'on reconnaisse en tout homme l'image de la divinité dans la pratique directe de la vie, et pas seulement en théorie. Il ne pourra plus exister alors de contrainte religieuse et il ne sera pas nécessaire d'en avoir, car chaque rencontre d'individu à individu sera d'avance un acte religieux, un sacrement; personne n'aura plus besoin de cultiver la vie religieuse à l'aide d' une Eglise particulière et de ses structures sur le plan physique. Si l'Eglise se comprend bien elle-même, elle ne peut avoir qu'une seule intention, celle de se rendre inutile sur le plan physique, puisque la vie toute entière deviendra l'expression du suprasensible.

 

Ma passion précoce pour l'électricité, l'électromagnétisme, la musique, les ondes radio, les métaux et la lumière, m'ont amené progressivement à m'interroger sur le sens de mon existence, de celle du monde, de la vie et de la mort. Cette réflexion sur la religion illustre idéalement la déception d'un parcours ancien et l'espoir grandissant d'une compréhension naissante.

 

Ecrit anonyme circulant à Paris en Juin 1698

"Dieu qui n'êtes pas plus au ciel que sur la terre, que votre royaume arrive ou n'arrive pas, cela m'est indifférent. Je ne vous demande pas aussi que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel: elle le sera malgré que j'en aie, c'est à moi de m'y résigner."

Puis vint la découverte de l'alchimie, du catharisme, des ondes scalaires (Nikola Tesla), celle du magnétisme, de la radiesthésie, du magnétisme à distance, de la synesthésie et des couleurs de l'aura.
Poussé par des liens insoupçonnés à l'époque, je me suis irrésistiblement dirigé vers le Hagakure, « livre secret des Samouraïs ».


Le Hagakure dit tout, mais en silence : le message est caché entre les lignes, « caché sous les feuilles », pour reprendre la traduction littérale du mot Japonais Hagakure.

« Le Hagakure ne dit rien du temps et du profit, pas plus qu'il n'incite à perdre son temps dans une vague contemplation du vide. On vit dans le monde et on réagit à ses événements. La seule question est : où choisit-on de se situer ? »
William S.Wilsons, Hagakure, the Book of the Samouraï.

"Quelqu'un a dit :  "Dans le mausolée du Saint", il y a le poème suivant :
Si en son cœur
On suit le chemin de la Sincérité
Même sans prières
On sera protégé par les dieux.
Quel est ce chemin de la sincérité ?"

Un homme lui répondit ainsi :  "Vous semblez aimer la poésie. Je vais donc vous répondre avec un poème :
Comme tout dans le monde n'est qu'imposture,
La mort est la seule chose sincère."


« Il est dit que suivre le chemin de la sincérité, c'est se comporter chaque jour comme si on était déjà mort. » 

« Le Livre, le seul, l'unique à mes yeux: le Hagakure.»
Yukio Mishima

yukio-mishima.jpg

Rudolf Steiner
(25 février 1861 - 30 mars 1925)

Examiner sans préjugés l'oeuvre gigantesque de Steiner, c'est découvrir un des plus grands penseurs de tous les temps. Cet esprit prodigieux dominait les sciences modernes aussi bien que les connaissances classiques. Mystique, Steiner ne l'était pas plus qu' Albert Einstein. Il était avant tout un homme de science ayant le courage de pénétrer les secrets de la vie.

Russel W. Davenport (dans: "The Dignity of Man")

Steiner n'était pas un phylosophe abstrait, mais un réaliste d'éducation scientifique... Je ne me souviens pas d'avoir jamais vu un homme aussi impressionnant. Lorsque je me fus habitué à la singularité de son apparence, je compris combien il était simple et humble... et pourquoi son visage m'avait tant impressionné.

C'était comme si ce visage n'était pas assez grand pour contenir l'intensité de son expression spirituelle.

R.Landau (dans : « Dieu est mon aventure »)

La découverte en 1997 de l’œuvre de Rudolf Steiner allait irrémédiablement bouleverser ma vision du monde ainsi que mes méthodes de travail et d'investigation.

Après de nombreuses années d'étude et d'investigation, dévoué pleinement à ma cause et à mes engagements, en acceptant d'être comme en apesanteur, c'est-à-dire sans contrepartie matérielle et rationnelle, le sujet central allait s'imposer de lui-même :

La Communication

par les Vibrations

et par les Ondes

Les Pierres, les Métaux, donc les Minéraux, les Couleurs et les Sons allaient être au centre de mes interrogations.
Ce sont tous des supports de Vibration.
Le dénominateur commun, c'est l'Onde ou la Vibration.

Celles produites ou réfléchies par un Gong, par l'Oeil du Regard Magnétique, emmagasinées ou émises par un Menhir, une Pyramide, ou celles qui créent le bruit de fond généré dans le Vide Cosmique, la Voix de l'Univers.

Les grands principes seront présentés sur ce site prochainement.
Les détails complets seront publiés dans l'avenir.

 

Les Couleurs, les Sons, sont la Manifestation Visible de l'Invisible.
Ils nous permettent de rendre l'Invisible Visible.

 

Le monde Minéral constitue le Seuil entre le monde invisible (ou monde spirituel) et le monde physique.

  • Grey Facebook Icon
  • Gris Icône VKontakte
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Blogger Icon
  • Grey Vimeo Icon
Rudolf Steiner Antique.jpg