Demeurez justes, bons aussi, simples et graves

En demeurant joyeux. Aimez surtout l'étude

Revêtez votre esprit de savoir, de talent

Eclairez-le de ces lumières 

Que donne inévitablement

Une exacte investigation

A la fois secrète et permise

Des principes les plus subtils

Et vous distinguerez sans peine en toutes choses

Le bien du mal, le vrai du faux. 

Et devenez ainsi la conscience claire

De la race et de son passé

Car le Passé domine le Présent

Et sa voix souveraine, impérieuse et multiple

Doit être par vous révérée 

Et vous devez toujours l'écouter pieusement

Elle vous parvient par les rites

Qui sont les coffrets précieux

Contenant les divins poèmes 

La forme pure du devoir

L' espoir sacré du devenir

Respect filial, base de la famille

Lieu qui vous unit à tous les disparus

Puisque, vivants et morts vous êtes solidaires

Eux vous doivent assistance, et vous vénération

Politesse échangée qui survit à la terre

Qui n'est pas seulement une vaine étiquette

Mais le geste accepté d' une âme pénétrée

De son humilité en voie de perfection.

 

La parfaite tenue et du corps et de l'âme

Transparaît au-dehors: exquise politesse

Courtoisie du regard, douceur de la parole

Sourire du visage affable et déférent 

C'est en la pratiquant que vous acquerrez

Cette vertu première: empire sur soi-même

Et vous y gagnerez la douceur d'être aimés.

 

Si vous savez comprendre et suivre ma pensée 

Le "Royaume Fleuri" restera verdoyant

Gardez le nombre d'or les neufs parties complètes

Plus le "Chiffre Premier" qui dirige le char

Où "Kapourous" vainqueur, rejoint "Krisna" la froide

Fait de la nuit le jour, du jour la sombre nuit

Du foyer semblant mort, soudain la flamme luit.

 

De vos coeurs assoupis, que jaillisse la flamme,

De l'Amour et de la Beauté.

Et pour vous le "Lotus sacré"

Fleurira au jardin du rêve. 

"Fils du Ciel" travaillez sans trêve.

Lorsque ma voix s'éloignera, d'autres voix se feront entendre,

Celles des fils de mon esprit, efforcez-vous de les comprendre

Pour que le grain levé ne dépérisse pas.

Puis votre père reviendra

Car nul ne disparaît, chaque vie recommence

En avançant d'un pas

Aimez les arts, aimez le beau

Protégez vos poètes 

Qu'ils jettent sur la soie leurs rêves colorés

Que le pur kaolin traduise leurs chimères

Ou bien que leurs pinceaux, par les "Griffes d' oiseaux",

Chantent la gloire de la Chine,

L'art est la noble voie de l' évolution

Creuset révélateur où s'épurent les âmes

Et vos arts dureront plus que vos monuments

Formés de matériaux friables et fragiles;

Les murs s'écrouleront à l'entour de vos villes

Les oeuvres de l'esprit, seules, ne passent pas.

 

Ornez-vous de savoir, élargissez vos âmes

Devenez mes disciples en restant mes enfants.

Que toujours en vos coeurs, se perpétue la flamme

Pollen intelligent, conscient des grands devoirs.
  

Houg-Kang

  • Grey Facebook Icon
  • Gris Icône VKontakte
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Blogger Icon
  • Grey Vimeo Icon
Comte de Saint Germain